Terme dei Dogi® de Venise

DES SOUVERAINS DE LA SÉRÉNISSIME, LES ÉMOTIONS D’UN SÉJOUR UNIQUE

LES DOGES ET LES CAPITAINES AUX THERMES
Les Doges de Venise connaissaient bien les propriétés curatives des eaux et des sels thermaux. Ils fréquentaient eux-mêmes les « bains » et en tant que commandants suprêmes des troupes, ils faisaient séjourner à Montegrotto aux frais de l’État leurs Capitaines Généraux infirmes de guerre. Cela fut le cas au XVe siècle pour le célèbre capitaine de fortune Gattamelata, que Donatello représenta dans le monument à cheval devant la Basilique Saint-Antoine de Padoue.

Les Doges connaissaient donc très bien l’importance des « bains » pour régénérer la forme physique et mentale de leurs précieux Capitaines Généraux, et donc du rôle joué par l’eau et les sels thermaux pour le microbiote intestinal, en relation avec les maladies ostéoarticulaires, cardiovasculaires, métaboliques et respiratoires.

Les Capitaines était également chargés d’engager des troupes pour l’armée de terre dans toute l’Europe. Entre le XVe et le XVIe siècle, des guerriers du nom de Gotward arrivèrent de l’Allemagne dans la République de Venise et s’installèrent notamment dans la région des Collines Euganéennes et de Montegrotto, italianisant leur nom en Gottardo. Parmi eux figurent les ancêtres de notre Famille Gottardo, historiquement liée aux événements de la terre des Doges et de leurs Thermes.

SUR LES TRACES DES DOGES DE VENISE
L’Hôtel Garden Terme et les Terme dei Dogi® renouvellent de nos jours le lien historique qui unit depuis des siècles la République de Venise, « La Sérénissime », au territoire des Collines Euganéennes et ses ressources. Au XVe siècle, la noblesse vénitienne séjournait dans les Villas de la région euganéenne et fréquentait les « bains » thermaux de S. Pietro Montagnon, comme on appelait alors Montegrotto.

Pendant la deuxième moitié du XVIIIe siècle, la République Sérénissime a fait certifier les propriétés bénéfiques des thermes par le Collège des Médecins de l’Université de Padoue: l’attention scientifique pour ce que nous appelons aujourd’hui la médecine thermale était née.

LES SOINS POUR UNE « BONNE VIE » AUJOURD’HUI COMME AUTREFOIS
En poursuivant la tradition séculaire de l’hospitalité des « bains » thermaux, l’Hôtel Garden Terme propose à ses Hôtes des soins pour une « bonne vie », faite de bien-être physique et mental, avec les sels de ses sources, la fangothérapie, les inhalations : la médecine thermale!
Les qualités extraordinaires des eaux et surtout des sels thermaux étaient connues depuis l’Antiquité et leur renommée n’a jamais failli au fil du temps: au XIVe siècle, Jacopo Dondi dell’Orologio, le médecin personnel de Francesco Petrarca qui séjournait alors à Arquà, en a parlé dans « De causa salsedinis aquarum ».

INVITÉS À LA TABLE DES DOGES
La « Bonne vie » et le « bien-être » sont aussi de la bonne nourriture et du bon vin: l’Hôtel Garden Terme propose à ses Hôtes des recettes de la cuisine vénitienne séculaire.
Un régal de saveurs anciennes, capable de satisfaire les palais les plus exigeants, exalté par une sélection rigoureuse des vins historiquement liés à la table des Doges de Venise.
Et dans le sillage de la tradition de la Sérénissime, même le Caffè del Doge®, produit par l’ancien torréfacteur vénitien, rappelle aux clients que l’histoire de la boisson la plus populaire au monde commence précisément à Venise, au XVIIe siècle, alors qu’elle était encore considérée comme une infusion médicinale.